publié par Roche et Chugai
Publié par Roche Chugai

Arthrite Juvénile Idiopathique

3 conseils pour améliorer le quotidien d’un enfant atteint d’arthrite juvénile idiopathique (AJI)

3 conseils pour améliorer le quotidien d’un enfant atteint d’arthrite juvénile idiopathique (AJI)

Près de 5 000 enfants souffrent d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) en France. Cette maladie articulaire douloureuse survient avant l’âge de 16 ans et peut parfois même apparaître à un âge très précoce. Cette maladie articulaire chronique est douloureuse et invalidante, et elle complique fortement les gestes courants du quotidien des jeunes malades. Nous vous livrons aujourd’hui quelques conseils afin d’améliorer au mieux la vie quotidienne de votre enfant.

Conseil n°1 en cas d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) : Privilégier le mouvement

Afin d’assurer une croissance normale et de préserver la souplesse et la mobilité des articulations, il est capital qu’un enfant atteint d’AJI continue de bouger régulièrement. Le petit patient doit, bien sûr, apprendre à ménager ses articulations pendant les poussées, mais il doit aussi avoir conscience des bienfaits de l’exercice. N’hésiter pas à demander conseil au médecin de votre enfant.

Conseil n°2 en cas d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) : Manger sainement

Ce conseil peut bien sûr applicable à tous les enfants, mais manger sainement est d’autant plus important pour les enfants souffrant d’AJI qu’ils sont parfois sujets à la prise de poids. Manque d’exercice physique et corticoïdes peuvent, en effet, favoriser une surcharge pondérale. Attention à privilégier une alimentation équilibrée.

Conseil n°3 en cas d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) : Utiliser le chaud et le froid

La douleur liée à l’inflammation peut souvent être soulagée grâce à l’application de froid ou de chaud sur les articulations endolories. Pensez à un bain ou à une douche pour calmer les douleurs facilement. Cela peut être d’autant plus efficace avec un enfant si vous rendez cela ludique. Encore une fois, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Source : Naître et grandir

Photo : © Tatyana Gladskih

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audience et d'optimiser la navigation. Pour en savoir plus et obtenir des informations sur la manière dont les désactiver cliquez-ici.